Ligne du temps

 

1800


1801-1803

Ouverture des cantons d’Orford (1801) et d’Ascot (1803) à la jonction desquels est fondé Sherbrooke.

APA1592.0011816

Selon la légende et les écrits de l'abbé Maurice O'Bready, l’abbé Jean Raimbault, curé de Nicolet et premier  missionnaire, célébra la première messe sur le territoire du diocèse de Sherbrooke, le 1er mai 1816. Source : La première messe à Sherbrooke par l'abbé Maurice O'Bready du Séminaire de Sherbrooke, Le Messager de St-Michel, 1933 (2003-036-14).

1826

Construction de la première église à Sherbrooke.

 

 1850


1851

Premier chemin de fer au Canada, le Grand Tronc.

1852

La population du « Township of Sherbrooke » est de 2 998 personnes.

1854

Construction de la seconde église à Sherbrooke, qui deviendra cathédrale en 1874. L’église est consacrée par Mgr Prince de Saint-Hyacinthe.

Premières classes en français à Sherbrooke, niveau primaire.

1857

Ouverture du Mont-Notre-Dame, école pour jeunes filles, fondée par les Dames de la Congrégation.

1860

30 AOÛT
Visite à Sherbrooke du prince de Galles, venu au Canada pour inaugurer le pont Victoria, le premier pont au-dessus du Saint-Laurent.

1861

1 469 familles catholiques soit 49 % de la population à Sherbrooke.

1867

Confédération canadienne et fondation du Canada moderne. John Alexander Macdonald est premier ministre au gouvernement fédéral.

1871

60 608 habitants dans les Cantons-de-l’Est dont 49 % de catholiques.

1872

Antoine Couillard fabrique un orgue d'une vingtaine de jeux pour l'église de Sherbrooke.

1874

28 AOÛT

Érection du diocèse de Sherbrooke et nomination du premier évêque Mgr Antoine Racine.

1875

Fondation, par Mgr Racine, du Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke.

Fondation, par Mgr Racine, de l’Hospice du Sacré-Cœur, œuvre des Sœurs Grises de Saint-Hyacinthe.

Vers 1880

Agrandissement de l'évêché. Agrandissement de la cathédrale par le chœur, selon les plans de l'architecte David Ouellet de Québec. Ce dernier travaille en même temps sur le couvent de Richmond et le Mont Notre-Dame.

1881

14 AOÛT : Naissance à Lambton de Louis-Napoléon Audet.

La population de Sherbrooke compte de 50 à 59 % de canadiens-français.

1885

22 AOÛT : Arrivée à Magog des Soeurs de Sainte-Croix.

1892

Originaire de l'Ancienne Lorette, tout comme Mgr Antoine Racine, l'architecte Jean-Baptiste Verret s'établit à Sherbrooke et entreprend les travaux de surveillance de chantier pour l'église Saint-Philippe de Windsor. Il est le premier architecte à s'établir dans le diocèse.

1893

17 JULLET : Mort de Mgr Antoine Racine.

24 SEPTEMBRE : le pape Léon XIII assigne Mgr Paul LaRocque comme deuxième évêque de Sherbrooke.

Grave crise économique qui frappe le Québec tout entier.

1896

Arrivée au pouvoir de Sir Wilfrid Laurier au gouvernement fédéral, premier gouvernement libéral depuis la confédération.

1897

30 DÉCEMBRE : Incendie partiel du Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke.

1898

Arrivée à Sherbrooke de Wilfrid J. Grégoire pour sa formation d'architecte avec Jean-Baptiste Verret.

1898-1901

Reconstruction du Séminaire Saint-Charles-Borromée, en conservant la chapelle. L'édifice, œuvre de l'architecte Jean-Baptiste Verret est doté d'une tour de huit étages. L'édifice le plus élevé au Québec à ce moment-là est la tour de dix étages de la New York Insurance Company de la Place d'armes à Montréal.

1900


1901

Début de la cléricature de Louis-Napoléon Audet dans le bureau de J.J.-B. Verret.

1902

30 DÉCEMBRE : Décès de l'architecte Verret et fin abrupte de la cléricature de W. Grégoire qui reprend la firme et termine les projets en cours avec L.-N. Audet comme apprenti. Ces projets sont, entre autres, l'agrandissement de Saint-Philippe de Windsor, l'église de Saint-Hippolyte de Wotton et le Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke.

1905-1908

Construction de l'église Saint-Jean-Baptiste de Sherbrooke-Est par les architectes Brassard et Grégoire. Monsieur Audet est en formation avec monsieur Grégoire et travaille donc à ce projet. L'inspiration viendrait de l'église de Sainte-Germaine de Pibrac en France.

1907

1er OCTOBRE : Arrivée à Magog des Filles de la Charité du Sacré-Coeur de Jésus

Association de W. Grégoire et de L.-N. Audet, ils construisent l'église de Sainte-Catherine-de-Hatley.

1909

Fondation de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul dans le quartier Est de Sherbrooke.

Les Filles de la Charité du Sacré-Coeur-de-Jésus fondent leur première école à Valcourt.

1910

Fondation du Chœur de la Cathédrale dirigé par Ernest Sylvestre, notaire à Sherbrooke. La famille Sylvestre est notaire de l'évêque de Sherbrooke depuis la fondation du diocèse en 1874.

Louis-Napoléon Audet quitte W. Grégoire et fonde son bureau.

1911

135 795 personnes dans les Cantons de l'Est dont 66 % de catholiques.

Association de L.-N. Audet et René Charbonneau pour créer la firme Audet et Charbonneau. Ils réaliseront plusieurs projets ensemble jusqu'en 1920.

1912

Arrivée des Bénédictins dans le diocèse et établissement de l'Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac sur une ferme de la rive ouest du Memphrémagog.

1914

Grande guerre qui prendra fin en 1918. À la déclaration de la guerre, Mgr LaRocque est en Europe et revient de sa visite ad limina à Rome.

Automne : Première demande de croquis, de la part de Mgr Hubert-Olivier Chalifoux à L.-N. Audet, pour la reconstruction de la cathédrale. Mgr Chalifoux venait d'être nommé évêque auxiliaire.

1915

20 FÉVRIER : Une entente est conclue en vue de loger et pensionner le personnel de l'évêché dans la Maison Chicoyne, ancien immeuble du journal Le Pionnier, rue Marquette.

AVRIL : Démolition du vieil évêché

Le dernier projet de construction du palais épiscopal et du soubassement de la cathédrale (Chapelle Pauline) est approuvé et les plans sont réalisés par la firme Audet & Charbonneau. Au moins quatre projets seront présentés.

1915-1917

Construction du soubassement de la Cathédrale Saint-Michel une fois la démolition du vieil évêché terminée. La position du chevet à l'Est place la nouvelle cathédrale perpendiculaire en rapport avec la cathédrale encore en usage. L'entrepreneur est M. O. Bonin.

1916

Premier cinéma à Sherbrooke.

JUILLET : Les murs extérieurs de la Chapelle Pauline sont érigés jusqu'à la porte de l'actuelle salle Saint-Michel.

SEPTEMBRE : Les colonnes de béton de la Chapelle Pauline sont coulées à leur hauteur finale. Le revêtement de granit des murs extérieurs est terminé. La jonction avec l'évêché est prête.

NOVEMBRE : Début de la construction de l'évêché avec la construction du mur du grand réfectoire.

1917

Fondation de l'Hôpital Noël qui deviendra l'Hôtel-Dieu de Sherbrooke supervisé par les Filles de la Charité du Sacré-Coeur-de-Jésus.

AVRIL : La maison du chauffeur est très avancée. Le chauffeur était responsable du chauffage de la fournaise qui fonctionnait au charbon. Le mur arrière de l'évêché est construit jusqu'au niveau de la terrasse du grand salon.

SEPTEMBRE : La toiture est mise en place sur la cathédrale (Chapelle Pauline). Le curé Simard célèbre, le 27 septembre, la première messe basse et la première grand'messe du dimanche est célébrée le 30 septembre à l'intérieur de la nouvelle cathédrale.

OCTOBRE : Démolition de l'ancienne cathédrale en débutant par le clocher, le toit et les sacristies. La construction du nouvel évêché est avancée pour la partie Est : les murs sont élevés jusqu'au fumoir (actuelle Salle Racine). Pour la partie Ouest, les murs extérieurs sont élevés jusqu'à la ligne des toits. La brique récupérée de l'ancienne cathédrale servira à monter les murs intérieurs.

1918

30 MARS : « Les cloches de la cathédrale installées ces jours-ci dans une tourelle provisoire en face de la cathédrale ont recommencé leur sonnerie habituelle à l'angélus de ce soir. Elles avaient été descendues de leur ancien clocher, samedi, le 27 octobre 1917 ».

26 OCTOBRE : L'entrée et le clocheton temporaire de la nouvelle cathédrale sont terminés. Les toits de l'évêché sont presque terminés avec la pose de l'ardoise du Vermont. La tourelle de cuivre avec sa girouette est en place sur la tour de l'évêché.

1919

30 AVRIL : Établissement des coûts de construction de l'évêché au montant de 335 327,60 $. Les salaires comptent pour 180 200,86 $. On a utilisé 32 889 sacs de ciment Portland pour le mortier. Les vitraux ont coûté 3 869 $.

5 MAI : Établissement des coûts de construction de la cathédrale au montant de 199 916,23 $. Les voûtes Guastavino ont coûté 16 552,80 $. C'est, à cette époque, la plus grande voûte autoportante au Canada.

MAI : Les invités au double Jubilé de Mgr LaRocque sont logés dans le nouveau palais épiscopal.

13 SEPTEMBRE : Le personnel de l'évêché prend possession du nouvel évêché.

1921

Commande à Ozias Leduc du décor peint de la chapelle de l'évêque.


Le diocèse de Sherbrooke compte 108 157 diocésains et 141 membres du clergé séculier.

1922

29 MARS : Incendie de la Basilique Sainte-Anne-de-Beaupré. Les Rédemptoristes font appel aux deux architectes avec lesquels ils ont construits leurs deux monastères : Louis-Napoléon Audet à Sherbrooke et J. C. Daoust à Montréal. Ils s'adjoignent l'architecte français Maxime Roisin en 1923. Monsieur Audet travaillera à Sainte-Anne-de-Beaupré jusqu'en 1968. La Cathédrale Saint-Michel a beaucoup de similarité avec la Basilique Sainte-Anne.

4 AVRIL : Première visite du peintre Ozias Leduc chez l’architecte Louis-Napoléon Audet pour discuter du projet de décoration de la chapelle de l’évêque. C’est Monsieur Audet qui propose Leduc à Mgr LaRocque pour décorer sa chapelle puisqu’il vient de décorer la chapelle du Sacré-Cœur à l’église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End à Montréal. Audet & Charbonneau étaient les architectes de la nouvelle chapelle.

Premiers travaux d'Ozias Leduc à la chapelle de l'évêque, il est aidé par le jeune Paul-Émile Borduas, un jeune homme de Saint-Hilaire en Montérégie.

1926

15 AOÛT : Mgr Alphonse-Osias Gagnon devient vicaire capitulaire au décès de Mgr Paul LaRocque. Mgr Gagnon était évêque auxiliaire depuis 1923.

1929

Début du krach boursier et de la crise économique.

1931

Construction d'une nouvelle aile au Mont Notre-Dame par Louis-Napoléon Audet fermant le square de la Cathédrale du côté de l'évêché.

1934

FÉVRIER ET MARS : Conférences de Dom Bellot au Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke, puis à Québec et Montréal. L'architecte Louis-N. Audet est présent.

1936

Dom Bellot est au Québec pour travailler au dôme de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal.

1936-1937

Fondation des premiers syndicats des travailleurs de l'amiante (FNTA) et du papier à Bromptonville. 

1937

Faux centenaire de Sherbrooke.

1938

Construction de la nouvelle abbaye de Saint-Benoît-du-Lac par Dom Bellot. Le moine restera au Québec jusqu'à sa mort.

Début de la construction du Grand Séminaire des Saints-Apôtres par L.-N. Audet dans le quartier Est de Sherbrooke. Denis Tremblay termine sa cléricature au même moment. Il sera associé à Audet à partir de 1942. Monsieur Tremblay ajoutera son nom dans le cartouche lors du transfert de ses archives aux Archives nationales dans le fonds Denis Tremblay. Il ne pouvait pas techniquement être architecte à la date du début des travaux.

1939

Visite du roi Georges VI et de la reine Élizabeth à Sherbrooke. Ils sont accueillis à la gare par Mgr Desranleau.

Début de la seconde guerre mondiale.

1940

Construction de la tour de l'ascenseur à l'évêché. On utilise un  parloir pour relier l'ensemble des niveaux. Une nouvelle toiture est mise en place au-dessus de la tour. Les plans sont exécutés par L.-N. Audet.

1941

13 FÉVRIER : Mgr Philippe Desranleau succède à Mgr Gagnon décédé la veille.

1944

5 JUILLET : Décès de Dom Paul Bellot à Saint-Benoît-du-Lac.

1949

Grève d'Asbestos et intervention du gouvernement Duplessis pour mater la grève avec autoritarisme et violence. Mgr Desranleau prend le parti des travailleurs.

6 JUILLET : À la demande de Mgr Desranleau, rapport de L.-N. Audet sur la cathédrale pour compléter les travaux interrompus en 1919.

1950


Vers 1950

Mise en place des statues des apôtres, de l'Immaculée Conception et de saint Michel dans les niches de l'évêché. L'artiste est inconnu pour l'instant.

1951

2 MARS : Le pape Pie XII éleva Sherbrooke au rang d'archidiocèse, les diocèses de Nicolet et Saint-Hyacinthe complétant la composition de la nouvelle province ecclésiastique.

10 MAI : Mgr Philippe Desranleau fut intronisé archevêque.

30 AOÛT : Mgr Desranleau est victime d'un grave accident de la route à Saint-Eustache.

1952

28 MAI : Mgr Georges Cabana succède à Mgr Desranleau décédé des suites de son accident.

1954

4 MAI : Le Séminaire Saint-Charles-Borromée devient l'Université de Sherbrooke.

1955

NOVEMBRE : Rapport d'avant-projet pour la construction de la cathédrale par Audet, Tremblay & Audet architectes.

1956

14 AVRIL : Publication de l'appel d'offres pour la construction de la Cathédrale Saint-Michel au-dessus de la Chapelle Pauline. Monsieur Audet qui a maintenant 76 ans travaille à sa construction avec l'architecte Denis Tremblay.

1er SEPTEMBRE : Les échafaudages sont montés jusqu'au niveau des toits permettant de couler les murs de béton de la cathédrale et d'installer le granit.

1957

Transformation des anciennes sacristies de la Chapelle Pauline en ajoutant des planchers à mi-hauteur. Création de la salle Cabana et de trois autres salles. On pense à déplacer les vitraux d'Ozias Leduc du chœur de la Chapelle Pauline vers le chœur de la nouvelle cathédrale. Max Ingrand le maître verrier est le conseiller de l'architecte Audet.

4 JUILLET : Signature du contrat avec le sculpteur Guido Cassini pour la sculpture du Christ de la façade Ouest.

9 SEPTEMBRE : Nomination de L.-N. Audet au titre de Commandeur de l'Ordre de St-Sylvestre par S.S. Pie XII, qui a « cru que vous aviez fait assez de plans d'églises ». Il est investi, le 28 septembre, de son titre le jour de la bénédiction de la nouvelle cathédrale.

 1959

23 JUIN : Consécration de la Cathédrale.

23 au 28 JUIN : Congrès eucharistique à Sherbrooke.

31 JUILLET : La Cathédrale Saint-Michel devient basilique mineure. 

1960-1962

Construction de l'aile de l'hôtellerie de l'Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac par Dom Côté, un élève de Dom Bellot.

Réalisation de l'ensemble des vitraux de la Basilique-Cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke par le studio Lardeur en France. L'ensemble est finalement en place en 1962. Les vitraux seront payés 38 801,06 $.

1961

31 DÉCEMBRE : Établissement des coûts de la construction de la Basilique-Cathédrale à 1 862 774,35 $ 

1966

190 479 diocésains et 403 membres du clergé séculier. Nous sommes à la fin du Concile Vatican II avant la laïcisation de nombreux prêtres, religieux et religieuses. 

1968

20 AVRIL : Mgr Jean-Marie Fortier est nommé archevêque de Sherbrooke.

Vers 1984

Remplacement des fenêtres d'acier de la Chapelle Pauline par des fenêtres en aluminium.

1986

6 FÉVRIER : Décès de Mgr Georges Cabana.

1996

22 FÉVRIER au 19 MAI : Exposition Ozias Leduc : Une oeuvre d'amour et de rêve au Musée des Beaux-Arts de Montréal où est exposé le vitrail La chute de saint Paul. Le vitrail sera, par la suite, exposé dans une boîte lumineuse, au bas du grand escalier de l'archevêché de Sherbrooke. Les deux autres vitraux seront installés temporairement dans la tribune du chœur de la Basilique-Cathédrale.
1er JUILLET : Mgr André Gaumond devient le quatrième archevêque de Sherbrooke.

1999

Travaux de restauration des éléments de maçonnerie à l'archevêché de Sherbrooke et à la Basilique-Cathédrale Saint-Michel (balcon et toiture de la Chapelle des reliques).

2000


2002

Bicentenaire de Sherbrooke.

31 OCTOBRE : Décès de Mgr Jean-Marie Fortier.

2004-2005

Travaux de restauration des fenêtres de l'archevêché de Sherbrooke ainsi que des vitraux de la chapelle de l'évêque et de l'ensemble de l'archevêché.

2011

26 JUILLET : Mgr Luc Cyr est nommé archevêque de Sherbrooke. Il inaugure son ministère épiscopal le 29 septembre suivant.

2012

Début des travaux de restauration de la Chapelle Pauline avec le nettoyage de la maçonnerie.

2014

Travaux de restauration de l'abside de la Basilique-Cathédrale et de la Chapelle Pauline. Installation d'une rampe d'accès pour la salle Cabana. 

2015-2017

Restauration du reste de l'enveloppe de la Basilique-Cathédrale et de la Chapelle Pauline, en deux autres phases.