Mgr Paul LaRocque 1893-1926

Mgr Paul LaRocque 1893-1926
Portrait de Mgr Paul LaRocque
Mgr Paul LaRocque 1893-1926
Peinture de Mgr Paul LaRocque photographiée par Denis Beaulieu
Mgr Paul LaRocque 1893-1926
APA170.004
Mgr Paul LaRocque 1893-1926
APA170.002
Mgr Paul LaRocque 1893-1926
APA170.001
Mgr Paul LaRocque 1893-1926
APA170.010

Le deuxième évêque |

Le deuxième évêque, Mgr Paul LaRocque 1893-1926

Notice biographique :

Natif de Sainte-Marie-de-Monnoir (diocèse de Saint-Hyacinthe), il fut ordonné prêtre le 9 mai 1869, dans la chapelle de l'Hôtel-Dieu de Montréal. Vu son état de santé, il fut d'abord missionnaire à Key West, Floride (1869-1875) et curé du même endroit (1875-1880). Étudiant à Rome (1880-1883), il obtint des doctorats en théologie et en droit canonique. À son retour, il fut desservant (1884-1885) puis curé de la cathédrale de Saint-Hyacinthe (1885-1893). Il fut désigné au chapitre diocésain, comme chanoine titulaire (1887) et pénitencier du chapitre. Le Pape Léon XIII l'assigna comme deuxième évêque de Sherbrooke, le 24 septembre 1893. Il apprit cette nomination, le 26 septembre, lors d'une visite au « Chicago Daily News » (à Chicago même), en lisant l'édition du soir. Il reçut l'ordination épiscopale, le 30 novembre 1893, dans la Cathédrale de Sherbrooke. En 1909, il fonda le Centre hospitalier Saint-Vincent-de-Paul de Sherbrooke. Il établit la communauté des Soeurs Missionnaires Notre-Dame-des-Anges, à Lennoxville, en 1919. Il invita les Petites Soeurs de la Sainte-Famille à établir leur maison-mère à Sherbrooke, en 1895. Il fut responsable de la fondation du Monastère des Soeurs du Précieux-Sang, à Sherbrooke (1895), du Couvent des Franciscains, à Lennoxville (1920), et du Monastère des Servantes du Saint-Sacrement, à Sherbrooke (1925). Il fit venir de France la Communauté des Filles de la Charité du Sacré-Coeur (1907). À son instigation, les Pères Rédemptoristes fondèrent une maison de retraites fermées, à Sherbrooke (1913). À sa demande, les Bénédictins ouvrirent un Monastère, à Saint-Benoît-du-Lac, en 1912. Il érigea 37 nouvelles paroisses. Il donna le premier élan aux syndicats catholiques. Il fit construire la Chapelle Pauline et l'évêché actuel (1917-1919). Il mourut à Sherbrooke, le 15 août 1926.

Devise : Omnibus omnia factus sum ce qui signifie À tous les hommes, je me fais tout en toute chose.

Armes : De gueules à la bande d’or chargée de trois roses de jardin de gueules tigées et feuillées de sinople, accompagnée en chef d’un calice d’or soutenant une hostie d’argent, et en pointe d’une croix grecque du même. Source : Armorial des évêques du Canada, page 159.