Mgr André Gaumond 1996-2011

Mgr André Gaumond 1996-2011
Mgr André Gaumond
Mgr André Gaumond 1996-2011
Portrait de Mgr André Gaumond photographié par Denis Beaulieu
Mgr André Gaumond 1996-2011
Mgr André Gaumond

|

Le septième évêque et le quatrième archevêque, Mgr André Gaumond 1996-2011

Notice biographique :

Né à Saint-Thomas de Montmagny, le 3 juin 1936, après ses études en théologie au Séminaire Saint-Paul d’Ottawa, il est ordonné prêtre le 27 mai 1961, en la cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, par Mgr Bruno Desrochers, évêque du diocèse. Professeur de philosophie au Collège de Sainte-Anne de 1961 à 1963, il poursuit, à l’Institut catholique de Paris, des études pour obtenir une licence et habilitation pour le doctorat (1963-1966). Il enseignera ensuite la philosophie au Collège Sainte-Anne (1966-1969), puis au CEGEP de La Pocatière (1969-1975). En poste au Service de l’éducation des adultes du CEGEP de La Pocatière (1975-1980), il fait du ministère saisonnier au Lac Trois-Saumons, de 1975 à 1981. Curé des paroisses de Saint-Pamphile et Saint-Omer (1981-1985), il est élu évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, le 31 mai 1985, il est sacré en la cathédrale de Sainte-Anne, le 15 août suivant par son Éminence le Cardinal Louis-Albert Vachon, archevêque métropolitain de Québec et primat de l’Église canadienne. Promu archevêque coadjuteur de Sherbrooke le 16 février 1995, il arrive à Sherbrooke le 27 avril 1995 et devient le septième évêque et le quatrième archevêque de Sherbrooke, le 1er juillet 1996. À titre de Métropolite de la Province ecclésiastique de Sherbrooke, il reçoit le pallium des mains de Mgr Maurice Couture, archevêque de Québec et Primat de l’Église canadienne, le 25 septembre 1997, en la Basilique-Cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke.

Il a été membre du Comité catholique du Conseil supérieur de l’Éducation (1981-1987), de la Commission épiscopale des ministères et de l’apostolat (1987-1993), de la Commisison épiscopale des relations avec les associations de prêtres religieux et laïques (1989-1993), de la Commission épiscopale de théologie (1991-1995) et du Conseil permanent de la Conférence des évêques catholiques du Canada (C.E.C.C.), de 1991 à 1995. De 1993 à 1995, on le retrouve vice-président de l’Assemblée des évêques du Québec, puis président de 1995 à 1997. Il devient chancelier de l’Université de Sherbrooke en 1996. Membre du Conseil permanent (1997-2007), du Comité des programmes et des priorités (1997-1999), de la Commission épiscopale pour l’évangélisation des peuples (1997-1999), de la Commission épiscopale de théologie (1999-2000) et de la Commission des relations avec les associations du clergé, de la vie consacrée et du laïcat (2001-2007), il devient vice-président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (2003-2005), puis président de 2005 à 2007. Il est également membre du Conseil épiscopal de l’Éducation de l’Assemblée des évêques du Québec (2000-2006) et visiteur de l’Office de catéchèse du Québec. Membre de la Fondation des évêques du Québec (2008-2009), du Comité des ministères et président du Comité des prospectives de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec (2008-2010), il est également membre du Comité permanent de droit canonique de la Conférence des évêques catholiques du Canada. Il prend sa retraite à 75 ans et se retire à Charny le 28 septembre 2011.

Devise : Espérer en Dieu. « La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut (…) et pour attendre le bonheur que nous espérons avoir quand se manifestera la gloire de Jésus-Christ, notre grand Dieu et notre Sauveur. » Saint Paul à Tite 2, 11.13.

Armoiries : Elles sont constituées du blason, du chapeau et des houppes et de la devise.

Blason : Le blason se dessine sur un écu au fond or et azur, pour rappeler le lieu de naissance de Mgr Gaumond, Montmagny. En effet, les armes de monsieur de Montmagny, deuxième gouverneur du Canada, portaient ce fond or et azur.

Objets et leur sympbolisme :

La lampe romaine allumée symbolise la philosophie, discipline que Mgr Gaumond a enseignée;
Les deux fleurs expriment le rayonnement pastoral et culturel de Mgr Gaumond;
Les tiges de blé et l’épinette représentent les deux premières ressources économiques du diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière : l’agriculture et la forêt.
Chapeau et houppes : Dans les armoiries d’un archevêque, l’écu est surmonté d’un chapeau plat à large rebords de couleur verte et garni de houppes de même couleur qui descendent de chaque côté.

Source : L’Église de Sherbrooke accueille son nouveau pasteur Monseigneur André Gaumond Archevêque de Sherbrooke 29 septembre 1996.