Mgr Alphonse-Osias Gagnon 1927-1941

Mgr Alphonse-Osias Gagnon 1927-1941
Mgr Alphonse-Osias Gagnon
Mgr Alphonse-Osias Gagnon 1927-1941
Peinture de Mgr Alphonse-Osias Gagnon photographiée par Denis Beaulieu
Mgr Alphonse-Osias Gagnon 1927-1941
APA1476.002
Mgr Alphonse-Osias Gagnon 1927-1941
SPA599.009

Le troisième évêque |

Le troisième évêque, Mgr Alphonse-Osias Gagnon 1927-1941

Notice biographique :

Né à Bonsecours le 13 décembre 1860, Mgr Gagnon fut l'un des premiers élèves à s'inscrire au Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke, en 1875. Ordonné prêtre le 8 juillet 1883, il œuvra au Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke jusqu'en 1923, comme professeur, préfet des études, vice-supérieur et supérieur (1909-1918). Durant cette période, il fut maître des cérémonies à la cathédrale de Sherbrooke, aumônier des religieuses de l'Hospice du Sacré-Cœur et prédicateur régulier à la messe dominicale de Saint-Patrick de Sherbrooke. De 1894 à 1909, il fut directeur des Séminaristes (futurs prêtres). Il fut nommé prélat domestique en 1919. Le Pape Pie XI le nomma évêque de Spiga et auxiliaire de Sherbrooke, le 17 avril 1923. Il reçut l'ordination épiscopale le 29 juin 1923, dans la Cathédrale de Sherbrooke. Vicaire général de 1923 à 1926, il fut choisi vicaire capitulaire, le 15 août 1926, au décès de Mgr LaRocque. Le 22 juin 1927, Rome le promut au Siège épiscopal de Sherbrooke; troisième titulaire de cette charge dans notre diocèse, il fut le premier prêtre de chez nous à y accéder. Le 28 septembre 1927, il installa le Chapitre canonial de la Cathédrale de Sherbrooke, créé par son prédécesseur en 1926. Il initia dans notre diocèse, l'action catholique spécialisée. Durant son épiscopat, il invita les Pères du Saint-Sacrement à fonder, à Sherbrooke, la paroisse du même nom (1938). Les Pères Dominicains reçurent une invitation semblable, en 1941, pour ouvrir, à Sherbrooke, la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire. Il érigea en tout cinq paroisses et consolida, dans la paix, l'oeuvre de ses prédécesseurs. Il mourut à l'évêché de Sherbrooke, le 12 février 1941. On l'appelait souvent le « Bon Monsieur Gagnon ». « Il gouverna son Église avec prudence, avec bonté; mais je l'avoue, ce fut la force qui excella. » (Source : Oraison funèbre de Son Excellence Mgr Alphonse-Osias Gagnon, prononcée par Mgr Philippe Desranleau, parue dans l'Annuaire du Séminaire Saint-Charles-Borromée 1940-1941, page 154).

Devise : Christus non sibi placuit ce qui signifie Le Christ n’a pas eu de complaisance pour lui-même.

Armes : Coupé d’azur à une croix latine d’argent; et, d’argent à une pointe de sinople mouvant du flanc senestre de l’écu et portant une église et ses dépendances, le tout d’argent. Source : Armorial des évêques du Canada page 161.