Chapelle Pauline

chapelle Pauline
Extérieur de la chapelle Pauline APA1586.001
SPA3010.021
SPB139.001
chapelle Pauline
Intérieur de la Chapele Pauline APD53.021
chapelle Pauline
Lors du sacre de Mgr Gagnon en 1923 APA1588.001

Mgr LaRocque confia à l’architecte Louis-Napoléon Audet, la conception des plans. Une coupure de presse fait état des travaux de construction de la Cathédrale. On peut y lire : « La cathédrale St Michel ne sera point terminée de notre temps, mais il faudra des années pour en arriver là. Entre temps, toutefois, le sous-sol fournit une belle église commode, qui pourra suffire aux besoins de la paroisse. »

« La vaste structure est située sur un rocher pittoresque, qui s’élève presque perpendiculairement de la rue Marquette, tout près de la vieille église, qui sera bientôt démolie. Elle se trouve à angle droit de la vieille église, construite en 1855. Elle s’étend de l’est à l’ouest de la colline, et sera visible de plusieurs milles à la ronde. »

« Le style est de pur gothique, simple, uni, bien qu’imposant par le dessin, comme on a pu le voir par la vignette imprimée depuis longtemps. Elle est de pierre, le granit provenant des carrières de Ste Cécile de Whitton, serré et beau quant au fini et juxtaposé aussi solidement que le roc sur lequel le bâtiment est appuyé. En entrant par une porte voûtée, l’on est frappé du coup par la taille et l’espace de l’intérieur, disposé de manière à accommoder de 1880 à 2000 personnes. »

« La voûte, faite de belles tuiles, d’après un dessin artistique, par la maison Gustovinio, est appuyée sur des arches et colonnes de ciment solide de 4 pds X 5 pds. Le plancher est de marbre en mosaïque, bleu et blanc, artistique et harmonieux. »

Source : Article du 17 août 1917 dans le cahier des éphémérides volume 43, 1917-1918.

Dans cette section :

Architecture

Construction / chantier / coûts / matériaux

Aménagement des salles et des locaux

Restauration